Après Amiens SC - AC Ajaccio

 

Après la défaite de son équipe, l’entraineur de l’AC Ajaccio Olivier Pantaloni fulminait après certains de ses joueurs, coupables d’un relâchement anormal alors qu’ils avaient pourtant ouvert le score. 

« Il y a chez moi des sentiments de regrets mais aussi de la colère, a déclaré l’entraineur ajaccien en salle de presse. Quand on est 14e au classement,  qu’on joue le 5e et  qu’on mène au score, on n’a pas le droit d’avoir un tel comportement sur certaines situations. Je pense que la première mi-temps a été de bonne facture. Les joueurs doivent faire preuve de plus d’humilité . Nous en avons manqué et cela a occasionné le retour  et la victoire de cette équipe d’Amiens.

Qu’on perde, cela peut arriver mais de cette manière là, c’est intolérable. Quand on est professionnel, on n’a pas le droit de se prendre pour ce qu’on n’est pas. Aujourd’hui, tous les points comptent et il y a  une pression supplémentaire qui s’est mise sur nos  épaules.

Mais quand on commet des erreurs aussi grossières sur le plan défensif, il est évident qu’avec la qualité des attaquants en face, c’est vraiment impardonnable.

Oui ce soir, j’éprouve plus de colère que de déception. »

Nul doute, que pour le derby contre le Gazelec, la semaine prochaine, il y aura surement des changements. Avec peut-être le retour de Jordan Pierre-Charles, l’ancien Amiénois, absent à la Licorne.

Auteur L.H.