Domino’s Ligue 2- Brest- Amiens SC

 

Soudain, dans la salle du 2e étage de la Licorne, ce fut une véritable explosion de joie.

Thomas Monconduit venait d’un tir admirable du pied droit de perforer la défense adverse et il marquait le but victorieux contre Brest. Le but qui permet aux Amiénois de croire encore et toujours en leurs chances.  

Régis Gurtner a réussi un match époustouflant à Brest. Il a permis que Brest ne prenne pas deux buts d’avance et sur la fin, Monconduit a parachevé le travail  de son gardien.

Avant d’aller au vestiaire, au repos, alors que les deux équipes se retrouvaient à égalité, le capitaine amiénois Thomas  Monconduit ne mâchait pas ses mots.

« Si nous ne changeons pas en deuxième période, nous allons en prendre trois ou quatre. Pour moi, le nul au repos est bien payé ». L’ancien  Auxerrois avait vu juste.

Comme lors du match aller, les Amiénois rencontrent Brest un samedi après-midi. Un match l’après-midi  bouleverse un peu les habitudes des joueurs qui toute la semaine, se sont entrainés l’après-midi. Ce samedi, après un rapide petit déjeuner, le repas est avalé et direction ensuite le stade Francis LeBlé, antre des Bretons. Interrogé peu avant le coup d’envoi, le défenseur Jean Calvé estimait que ce match n’était pas déterminant pour la suite du championnat ce qu’il nous avait du reste déjà déclaré.

La veille, Strasbourg qui s’est imposé à Laval s’est emparé du commandement tandis que Reims l’a emporté face à Nîmes et que Troyes a été tenu en échec.à Clermont.  Mais plus grave pour les Aubois, ils ont perdu leur meilleur attaquant Niane mais aussi Jonathan Tinhan dont  le moins qu’on puisse dire est que depuis son départ d’Amiens, n’a pas eu de chance.

Christophe Pélissier a conservé exactement la même équipe, en rappelant qu’El Hajjam est encore suspendu.

Le début de match est plutôt à l’avantage de Brest mais la défense de l’ASC fait bonne garde. Et puis, en l’espace de deux minutes, le match s’emballe littéralement.

Les deux équipes vont marquer à tour de rôle et c’est l’ASC qui ouvre le score. Un ballon perdu  et Kamara part à toutes foulées vers le but adverse. Au moment où il veut glisser le ballon à Manzala, le défenseur breton Diallo touche le ballon qui termine sa course dans le but :1-0 (2Oe).

Dans la salle de réception du  2e étage de la Licorne, c’est de la folie. Les trois cent supporters venus assister au match télévisé en direct, explosent de joie. Moins de deux minutes plus tard, Brest égalise par Cueff : 1-1. C’est le score à la mi-temps. Mais à la reprise, coup de théâtre puisque sur coup-franc de Grougi, Adenon détourne de la tête la balle dansle but de Gurtner. Dominé, l’ASC tient bon et va même égaliser par Dibassy suite à un coup-franc : 2-2. Et Thomas Monconduit de marquer  ce 3e but qui vaut de l’or. Alors dans la salle de la Licorne,  les supporters ont scandé le nom de Monconduit grand capitaine et qui surtout, est d’une grande lucidité

Brest-Amiens : 2-3 (1-1)

Arbitre M. Batta

Buts : Cueff (22e), Adenon c.s.c. (49e)  pour Brest; Diallo c.s.c. (20e), Dibassy (64e), Monconduit   pour Amiens

Amiens SC : Gurtner- Calvé, Adenon, Dibassy, Ielsch- Monconduit, Fofana, Charrier puis Junior Tallo 74e, Manzala puis Soumah (64e), Bourgaud puis Ndombelé (64e),   Kamara.

Entraineur Christophe Pelissier

-Ils étaient plus de 300 supporters qui étaient venus assister au match depuis la salle de réception de la Licorne. Inutile d’ajouter l’ambiance qui a régné.

-Lundi notre ami Mathieu Dubrulle recevra Bernard Joannin, le président de l’ASC dans le cadre de l’émission la Tribune  sur France Bleu Picardie.

Auteur L.H.