Championnat de France CFA 2

 

Après la défaite concédée samedi au stade Moulonguet contre Tourcoing, Patrice Descamps était évidemment déçu. Il avait beau chercher dans sa mémoire. Il ne se souvenait plus  de la dernière défaite à domicile de son équipe. 

« D’abord, c’est une défaite logique. J’avais dit aux joueurs que les gagnants trouvent les moyens et les perdants cherchent des excuses. Ils n’ont aucune excuse car ils n’ont pas eu beaucoup de moyens. Nous n’avons pas mis les ingrédients qu’il fallait sur ce match. Nous avons été logiquement punis. C’est bien d’afficher de l’ambition mais maintenant, il faut mettre des actes. L’état d’esprit ne m’a guère plu mais il ne faut pas oublier que Tourcoing a été en tête durant les trois quarts du championnat.  C’est une bonne équipe. 

Je ne pense pas que la blessure de Quentin Cornette ait faussé les problèmes. Nous avons manqué de panache,  de folie et  d’enthousiasme. Je suis donc plutôt  en colère après les garçons et du reste, je ne me suis pas caché pour le leur dire après le match. Je me refuse à stigmatiser ou à regarder  particulièrement un pro qui redescend. C’est tellement un contexte particulier. Il  y a un groupe de seize joueurs, pros ou pas  et qui n’a pas rempli son objectif. Un groupe qui a déçu. » 

Auteur L.H.