Championnat interrégional féminin

 

Nous l’avions interrogée au terme d’un derby contre Longueau qui s’était soldé sur un score de parité 1-1. Et ce une semaine après un autre résultat nul devant l’équipe de Porto que les Amiénoises vont du reste retrouver ce dimanche pour le match retour du championnat, en attendant de se rencontrer un peu plus tard, en demi-finale de la coupe de la Somme.

 

Kassandra Brengwarth porte un nom qui sort un peu de l’ordinaire.  

 

Or, quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons appris que cette jeune fille était bel et bien française et qu’elle était née à Saint Quentin. Encore qu’en allant un peu plus loin dans le passé, on peut retrouver un parent germanique. 

 

Kassandra Brengwarth évolue en défense à l’ASC et si elle porte le numéro 2, elle joue plutôt du côté gauche tandis que Camille Merle avec le 3 dans le dos, est latérale droit.

 

« Je suis en effet née à Saint Quentin et j’ai commencé comme beaucoup, à l’âge de six ans avec les garçons. C’était dans le club de Gricourt. Je suis ensuite parti à Fayet puis à Itancourt en U 15. Ne pouvant plus jouer avec les garçons, je me suis décidée à aller à Saint Quentin dans une équipe entièrement féminine. 

 

« Il m’est souvent arrivée de rencontrer Amiens et c’est cette saison que je suis arrivée à l’ASC grâce à Antoine Mankowski. Je ne suis pas  seule originaire de l’Aisne car  Melina Tribou, Kadida Jallow ont également joué  là-bas.»

 

On aurait pu penser que cette jeune joueuse (elle est née le 19 mai 1998), soit venue à Amiens parce qu’elle poursuivait ses études au Campus.

 

Que nenni : Kassandra est en Bac pro au Lycée de .. Ham. Mais oui. 

 

« C’est ma dernière année, ajoute-t-elle et je continue d’habiter à Saint Quentin. »

 

La question fuse : comment fait-elle pour venir s’entrainer et jouer à Amiens ? 

 

Eh bien, en raison des difficultés de déplacement puisqu’elle n’a pas de voiture, Kassandra prend deux fois par semaine le ... train. Comme au bon vieux temps. 

 

Il faut vraiment aimer le foot et le club. 

 

Lors de certains matches, il arrive que ses parents l’emmènent directement sur le lieu du match. 

 

Kassandra est une révélation et nul doute qu’elle n’a pas terminé sa progression.

 

En attendant, elle sera dimanche sur le terrain de Montières  avec l’intention de confirmer la bonne performance de l’équipe dimanche dernier, face au voisin Porto.

 

Dimanche à 15 heures terrain de Montières : Amiens SC- Porto Amiens.

 

Auteur L.H.