Domino’s Ligue 2- Amiens SC- Clermont

 

Normalement, en cette fin de saison qui s’annonce palpitante, le défenseur Oualid El Hajjam devrait être en pleine forme. Son absence des terrains, durant quelques semaines après son opération, lui a permis de recharger les accus.

Lors de la semaine précédant le match contre Clermont,  avec ses équipiers, Oualid a eu l’occasion de s’initier à d’autres disciplines.

« Nous avons aussi bossé pour ne pas perdre le rythme. Physiquement, il n’y a aucun souci. 

« Je me suis aussi initié à d’autres disciplines. Je connaissais le badminton mais là, j’ai appris le squash et j’ai découvert le paddle qui est un mélange de squash et de tennis. Cela m’a fait beaucoup de bien. 

« Ce furent de bons moments et puis le beau temps est revenu.  J’aime le soleil et le ciel bleu. Il  faut en profiter. »

Après avoir  ajouté que « tout est allé très vite dans ce championnat », Oualid El Hajjam a éprouvé une grosse déception puisqu’en dépit d’une énorme domination, l’ASC n’a pu marquer vendredi dernier. 

Pire, elle s’est fait piéger à un quart d’heure de la fin sur un but de Thiam. 

Il reste maintenant sept matches et Oualid  El Hajjam répète : 

« Ce que nous voulons, c’est de n’avoir aucun regret à la fin de la saison. Il faut maintenant tout donner et il arrivera ce qu’il arrivera. 

« Tous les matches seront difficiles que ce soit  les équipes de tête que celles qui se battent pour ne pas descendre.  Et quand on rencontre une équipe libérée, elle peut être aussi dangereuse. »

Vendredi prochain, il faudra donc rencontrer une formation qui se bat pour ne pas descendre. 

Lors de son dernier match, à Niort, l’équipe entrainée par Cédric Daury s’est montrée à l’image de l’ASC : dominatrice mais incapable de marquer.

Les Amiénois sont donc prévenus. 

A Auxerre, ce sera encore un match difficile.

Auteur L.H.