Toute la presse nationale a  relayé ce samedi matin l’incroyable final de ce championnat de L2.  

Il a en effet fallu attendre la 95e voire la 96e minute pour assister à ce dénouement exceptionnel. 

En marquant le but victorieux de son équipe, Emmanuel Bourgaud  a propulsé son équipe en L1 mais surtout, il est entré dans la légende du sport. Car les données étaient très simples : Bourgaud marquait et l’ASC montait directement en L1 mais si le score restait à 1-1, l’ASC ne terminait que 4e. Soit la place du c..

Jusqu’au bout, ce  championnat aura été palpitant et  indécis. 

Au bout de 38 journées, tout s’est donc joué dans la dernière seconde de jeu puisque l’arbitre n’a pas fait reprendre le match après le but de Bourgaud.

Dans l’histoire du sport, il nous revient à la mémoire quelques souvenirs identiques  qui prouvent que tout peut arriver en sport.

En boxe par exemple, rappelons nous ce fameux championnat du monde des poids moyens entre le Français Laurent Dauthuille et l’Américain La Motta. Il reste exactement 13 secondes dans le 15e et dernier round de ce championnat du monde des poids moyens.

Laurent Dauthuille mène aux points et va devenir champion du monde mais  voilà qu’il se retrouve au tapis et il est battu par ko technique.

Plus près, en cyclisme cette fois, en 1988, la dernière étape du Tour de France va se jouer à quelques secondes puisque le Français Laurent Fignon, porteur du maillot jaune, perd la Grande Boucle dans les derniers kilomètres de la dernière étape. Fignon  laisse la victoire à l’Américain Greg Le Mond. Et pour huit malheureuses secondes, Laurent Fignon perd le Tour de France.

Ces deux exemples prouvent qu’en sport, tout peut arriver. Le stade Delaune a connu, vendredi dernier,  un évènement dont on parlera encore longtemps.

Lionel Herbet