Une fois de plus, et quitte à nous répéter, le coaching de Christophe Pélissier a été payant.

En effet, Emmanuel Bourgaud a relayé Charly Charrier en deuxième mi-temps. Un passage de témoin entre deux Vendéens.  Peut-être un signe du destin ?

Toujours est-il que peu après son entrée en jeu sur le terrain, Manu Bourgaud a marqué le troisième but de son équipe. Un troisième but qui assurait définitivement le succès de l’équipe mais là n’était pas l’essentiel.

Non l’important était que l’ASC augmentait son avantage sur Troyes au niveau du goal average et c’est important car tout pourrait se jouer à ce niveau, la semaine prochaine.

Manu Bourgaud était évidemment heureux et il rappelait qu’il n’avait plus marqué depuis le match aller à ..Nîmes. Que c’est loin tout çà.

« C’est vrai que ce but peut-être important.  La victoire l’est aussi évidemment surtout devant notre public qui nous a encouragés jusqu’au bout. Je suis très content car mon dernier but remontait à .. Nimes au match aller.

« Pour moi, c’est une soirée faste. L’équipe gagne et moralement cela me fait du bien. Je  félicite aussi Bachibou qui a marqué le premier but.

« Nous sommes toujours en course. C’est une période historique pour le club.

« A Reims, nous allons tout donner. C’est le rêve  de tout joueur professionnel  que de jouer un jour en L1. Nous allons vivre une semaine à la fois  longue et stressante ».

Mais ces moments sont fabuleux et Manu Bourgaud n’aimerait pas laisser sa place à un autre.

Auteur L.H.