Rarement, il nous  a été permis de voir le président Bernard Joannin, aussi heureux, après un match. Il ne tenait pas en place et il est allé bavarder avec les partenaires et les actionnaires du club.

Il a ensuite pris la parole, juste après Christophe Pélissier, dans une ambiance indescriptible.   

« J’ai fait le tour des tables et ce soir, il y a un sentiment général. C’est la joie que j’ai vue sur vos visages.

« Tout ce que je fais en tant que président, je le fais pour ma ville, mon département et  ma région. 

« Nous avons en ce moment plein de gens qui souffrent dans notre région. Nous remettons Amiens sur le devant de la scène. Nous redonnons espoir et cela, c’est formidable.

« Je vous  demande de dire Merci au staff, aux joueurs. Ce  soir Amiens est 2e au classement et  nous sommes dans les 22 meilleurs clubs français.

« Nous avons  l’envie de faire les combats ensemble, l’envie de nous  dépenser pour l’autre.

Cet esprit  de combattant, si nous ne l’avons pas dans la dernière marche,  nous ne l’aurons jamais.

« Je vous assure que nous allons nous battre comme des chiens à Reims. Je ne  sais si nous allons gagner mais nous irons jusqu’au bout ».

Auteur L.H.