Rarement un championnat n’aura été aussi passionnant que celui qui donnera son verdict vendredi prochain. Les Amiénois ont rempli leur contrat en battant Laval qui a joué le jeu et s’est battu jusqu’au bout. L’ASC est juste derrière Strasbourg et Troyes qui a triomphé de  Reims mais Lens et Nîmes eux aussi victorieux n’ont pas dit leur  dernier mot.

Après l’heure de jeu, le stade de la Licorne est entré en transes. On apprenait en effet que Strasbourg était mené à Niort et que du coup, l’ASC s’emparait du commandement.  

Une ambiance de folie, un public chauffé à blanc par un Jérôme Jean, déchainé. Voilà comment se présente ce dernier match contre Laval. Un match  qui est peut-être  synonyme de bonheur.

Christophe Pélissier l’a pourtant répété la veille en salle de presse. Il ne faut pas négliger cette formation de Laval, certes condamnée mais qui aura à cœur de bien se comporter.

Dans l’équipe amiénoise, l’attraction de la soirée est la première titularisation de Seybou Koita dont nous avons prévu plus ou moins la première apparition  avec les équipiers de Thomas Monconduit. 

Le coup d’envoi est donné par Michel Jazy qui reçoit une belle ovation.

Mais c’est Charrier qui déclenche une salve d’applaudissements, lorsque dos au but, il effectue un superbe retourné bien  capté par Cappone (1ere).

Koita se met en  évidence lorsqu’il se montre plus prompt qu’un défenseur adverse qui transmet mollement une balle à Cappone. Koita a senti le coup, il  surgit  et de la tête prolonge dans le but et  marque : 1-0 (10e). 

Nouvelle erreur de défense à Laval et cette fois, c’est Manzala qui en profite : 2-0 (13e).En deux minutes, les Amiénois ont fait la différence. Ils savent qu’ils doivent soigner leur goal-average. Sur coup-franc fort bien tiré, Soumah manque de peu d’aggraver le score tout comme Adenon dont la tête rase la barre (25e). Puis Manzala part dans l’axe et tire à côté alors qu’on apprend que Troyes mène aussi 2-0 face à Reims.

Au début de la deuxième mi-temps, Soumah est remplacé par Gope tandis que le jeune Koita traine un peu la jambe.  Laval en profite pour placer quelques banderilles. Mais on sent monter une ovation lorsque le public apprend que Strasbourg est mené à Niort et que du coup l’ASC est leader. Les spectateurs trépignent et font la fête et scandent le nom de Pélissier. Alors que Bourgaud entré en jeu peu de temps auparavant, inscrit un troisième but qui fait lever tout un stade. Chapeau Messieurs.  

Amiens SC- Laval : 3-0 (2-0)

Arbitre M. Ben El Hadj

Buts : Koita (10e), Manzala (14e), Bourgaud 86e pour Amiens.

Avertissements : Charrier (35e) à Amiens ; Karagiannis (28e), Alla (38e), Bayard (54e) à Laval

Amiens SC : Gurtner-  El Hajjam, Dibassy, Adenon, Ielsch- Monconduit, Charrier puis Bourgaud 76e, NDombelé, Soumah puis Gope (55e), Koita puis Fofana 63e, Manzala.

Entraineur Christophe Pélissier

Laval : Cappone- Perrot puis Malonga 46e, Afougou, Couturier, Karagiannis- Moyo puis Mayela 55e, Bayard, Alla, Neyou, Dembelé, Wissa

Entraineur Thierry Goudet

Auteur L.H.