Défenseur intraitable, l’homme de plusieurs accessions (avec le Red Star, Reims et l’ASC), Julien Ielsch a été le premier à se présenter ce jeudi devant les médias, plus nombreux que d’habitude. 

Julien Ielsch possède une expérience telle qu’il peut envisager les évènements avec beaucoup de lucidité. Ce n’est pas lui qui sera gagné par  l’émotion. En un peu moins de quinze ans de professionnalisme, il a tout vu et tout connu.

Ce dernier match contre Laval, d’abord, Julien Ielsch le compare un peu avec celui de Belfort l’an dernier. 

Ce fameux match de la montée en L2 et qui fut remporté de justesse 1-0. 

« Nous préparons ce match contre Laval et qui vaut trois points. Evidemment, il y a un enjeu particulier mais nous sommes tous conscients  qu’il nous faut garder les pieds sur terre. 

« Nous avons une équipe jeune encadrée par quelques « vieux ».  En juillet dernier, on nous voyait mort. Nous sommes bien vivants. Quant au match, il sera compliqué car Laval ne va rien lâcher. 

« Néanmoins, nous sommes bien dans notre situation. Nous faisons rêver les gens. A nous maintenant de faire le travail ».

Auteur L.H.