Le président Bernard Joannin est évidemment très occupé en ce moment. Il mène évidemment de pair ses activités sur le plan professionnel et sportif avec l’ASC.

 

 

Le président  est très souvent au stade. Ainsi, ce mercredi, il est venu rendre visite aux jeunes venus des clubs participant à la phase finale de l’Opération les Mercredis de l’ASC.

A moins de trois jours du match contre Laval, nous avons demandé dans quel état d’esprit il se trouvait.

« D’abord, je suis très serein dans ma tête. Il y a évidemment des moments passés au club et d’autres dans mon entreprise. Mais je pense  à vendredi comme les joueurs et le staff. Nous sommes concentrés sur nos fondamentaux qui sont ceux  de solidarité, de complémentarité, de jouer les uns pour les autres. »

Au fait, comment le président trouve-t-il le groupe ? 

 

 

« J’ai trouvé le groupe très bien. L’objectif, c’est vendredi. Nous n’avons pas d’autre objectif. Je veux calmer les ardeurs de beaucoup de gens qui pensent que Laval est un adversaire facile. 

 

 

« Laval est une équipe qui joue bien au football. J’ai regardé avec attention  le match qu’elle a joué  contre Lens. Laval a fait une belle performance et n’a encaissé son premier but qu’à la 90e minute. Laval a eu l’occasion de prendre l’avantage. 

 

« Je me souviens  de notre deuxième mi-temps  faite chez eux en novembre. Ils avaient mis le turbo. Ce sont de jeunes qui vont vite et il va falloir que nous soyons  méfiants. »

 

 

Auteur L.H.