Quand on analysera en fin de saison, ce qu’aura été l’extraordinaire comportement de cette équipe amiénoise, il faudra évidemment retenir Thomas Monconduit qui, incontestablement, aura été l’une des plus spectaculaires révélations puis une confirmation. 

Quand il est arrivé à l’ASC, recruté par John Williams dont on louera  une fois encore, qu’il a eu du flair, Thomas Monconduit sortait d’une longue absence due à des blessures répétées et surtout des opérations qui auraient pu mettre un terme à sa carrière. 

A plusieurs  reprises, nous  avons  évoqué les problèmes de Thomas Monconduit,  garçon intelligent et qui a su fédérer tout un groupe.

Il faut quand même rappeler qu’il n’est devenu vraiment le capitaine de l’équipe que cette saison et là aussi, Christophe Pelissier avait décelé chez ce garçon des qualités sportives mais aussi humaines hors du commun. 

Thomas Monconduit a pris une part prépondérante dans la victoire acquise à Sochaux. Il n’a pas marqué mais il a joué son rôle de récupérateur  et de relanceur.

« Nous avons très mal débuté le match en encaissant ce but dès la première minute de jeu. Nous avons mis quinze minutes pour nous mettre vraiment dans le match. Après, nous avons été supérieurs jusqu’au bout.

«  J’avais confiance  et je savais que nous gagnerons ce match ».

Auteur L.H.