Sochaux – Amiens SC : (1-2)

Arbitre Madame Frappart

Buts : Touzghar (82e) pour Sochaux ; Ndombelé (25e et 85e) pour Amiens

Avertissements : Charrier, Ielsch à Amiens.

Amiens SC : Gurtner- El Hajjam, Adenon, Dibassy, Ielsch- Monconduit (cap) , Soumah, Charrier puis Fofana (70e),  Ndombelé, Manzala puis Gope (70e), Kamara.

Entraineur Christophe Pélissier   

A deux  minutes de la fin, on a vu tous les supporters  amiénois  qui avaient envahi la salle du 2e étage de la Licorne, se lever comme cela se passe au hockey sur glace. Durant ces deux minutes, les Amiénois ont maitrisé le match et se sont donc imposés au stade Bonal sur le score de 2-1.

Ils prennent donc ce soir la deuxième place au classement, profitant de la défaite de Reims face à Orléans.

Cette victoire est l’oeuvre de Tanguy NDombelé qui a réussi son premier doublé en L2.

Fidèles à leurs habitudes, il a fallu qu’ils soient menés au score pour que les Amiénois réagissent. 

Touzghar avait en effet ouvert le score très rapidement et mis dans le doute les équipiers de Monconduit. Mais les Amiénois égalisaient ensuite par Ndombelé. Au repos, le nul était plutôt positif dans la mesure où Troyes et Reims étaient, eux menés.

Ce match ne pouvait pas plus mal commencer pour l’ASC qui au bout d’une minute,  était déjà mené au score. 

Touzghar frappe d’entrée

But obtenu par un ancien de la maison amiénoise Yohann Touzghar qui reprenait de la tête au 2e poteau un centre venu de la droite: 1-0. Dans la salle de la Licorne, les supporters accusent le coup. En ce début de match, les Amiénois ne sont pas dans le coup.

Avant le coup d’envoi, une minute de silence est observée à la mémoire des victimes de la tragédie de Furiani le 5 mai 1992. Une minute observée avec recueillement à la fois dans le stade Bonal mais aussi dans la salle de la Licorne.

La suite confirmait le début difficile des Amiénois perdant trop de ballons et peut-être génés par le système de jeu des Sochaliens. Seul une reprise de Kamara sur un centre de Charrier sonne comme la première alerte. 

Heureusement, Ndombelé surgit égalise puis réalise le doublé

Mais les Amiénois qui prouvent qu’ils ont les ressources et surtout qu’il ne faut jamais les enterrer trop tôt, égalisent de superbe façon sur un coup franc de Monconduit et prolongé dans le but adverse par Ndombelé: 1-1 . 

Les Amiénois étaient alors  métamorphosés et au milieu, Charrier, Soumah, Monconduit  et Ndombelé animaient  le jeu avec talent. Charrier décochait  un tir à ras de terre qui rasait le poteau.  Dans la salle de la Licorne, c’était  l’embellie et les applaudissements étaient  nourris.

Au repos, le score était donc de 1-1 et la buvette de Leriche et consorts  faisait flores. A la reprise, les Amiénois se créaient une belle occasion par Ndombelé qui croisait un peu top son tir. Les Amiénois produisaient meilleure impression et faisaient douter les Sochaliens. Kamara marquait mais il était hors jeu. Le public de la Licorne  explosait puis affichait une énorme déception. On sentait alors que le match pouvait basculer.  Le suspense devenait  total alors qu’on apprenait que Troyes menait à Auxerre. Mais à huit minutes de la fin, Julien Ielsch le régional formé à Sochaux, offrait à NDombelé l’occasion de marquer le but victorieux.

Vendredi prochain,  l’ASC recevra Laval qui est relégué en National. 

Auteur L.H.